Posted on

Tarte salée au gré des saisons

Il fut un temps où je mangeais pas mal de quiches ou de plats en croûte avec une garniture quelconque. En devenant végane, les oeufs et le fromage ont pris le bord et la tarte avec. Mais pourquoi se priver de croûte, à la base végé, et un merveilleux contenant pouvant accueillir beaucoup plus, simplement parce qu’on a éliminé de son alimentation, animaux et produits laitiers. Je vous propose donc des idées pour revisiter la tarte salée et la garnir de manière inusitée!

  • une base de croûte à tarte qui peut autant se faire en salé qu’en sucré,
  • un crémeux liant pour remplacer la béchamel ou les oeufs
  • des garnitures variées au gré des saisons

Tarte salée

IMG_5837

Le crémeux: l’important ici, c’est d’avoir une base crémeuse et onctueuse avec quoi tapisser le fond de la tarte pour ensuite y déposer les légumes de saison et autres garnitures. Vous pouvez aussi ajouter à votre crémeux des légumes cuits râpés, de l’oignon ou du poireau bien fondant, des épices ou des fines herbes, afin de donner encore plus de saveur à la tarte.

Crème de riz: faites avec 1 tasse de riz cuit et assez d’eau ou de bouillon pour avoir la texture d’une béchamel puis passé au mélangeur jusqu’à avoir une texture lisse.

Crème de flocons de céréales: faites à partir de flocons de votre choix: avoine, orge, sarrasin, cuits dans du bouillon de légumes puis passés au mélangeur.

Crème de cajou: faite avec 1 tasse de cajou trempée 4 heures et du bouillon de légumes puis passé au mélangeur.

Les légumes:

Au printemps elle est garnie d’ortie, de chou gras, de chou frisé, d’oseille, le tout sauté et en final, de ciboulette et de fines herbes fraîches, et pourquoi pas de champignons sauvages bien dorés.

En été, de tomates fraîches, d’aubergines grillées, de fines tranches de courgettes, de poivrons rôtis.

En automne, de courges vapeur, de poireaux fondant, de racines grillées.

En hiver, de pommes de terre grillées, d’oignons caramélisés, de rutabaga crémeux, de chou braisé, de carottes grillées.

N’hésitez pas à ajouter du tofu émietté bien assaisonné, des petits cubes de tempeh mariné.

La croûte: Une base sans gras et facile à manipuler! Vous adopterez!

(Pour 2 abaisses de pâtes)

400g de farine d’épeautre

1 pincé de sel

2 c. à soupe de tahini (ou de beurre d’amande si vous la faites en sucré)

Environ 150ml d’eau tiède

Sucre ou miel (si vous la faites en sucré)

Mélanger tous les ingrédients. Former une boule. Emballer dans une pellicule plastique et réfrigérer 1 heure avant de rouler. Déposer dans des assiettes à tartes et cuire 4-5 minutes avant d’y déposer la garniture de votre choix et de poursuivre la cuisson 10 minutes environ.

Il ne vous reste qu’à monter vos tartes en tartinant le fond de crémeux et en garnissant de légumes de saison, de noix salées, de fines herbes fraîches.

Accompagner d’une salade. Sur la photo, nouilles de chou-rave et radis melon d’eau, carottes « boules » déglacées à l’érable, poireaux fondant au curcuma et persil frais.

Ne chercher pas la quiche… cette tarte salée en ait certes inspirée, mais je déteste imiter (la fausse quiche par exemple), il ne reste qu’à la rebaptisée pour lentement bâtir un savoir-faire et des traditions culinaires véganes qui seront transmises de générations en générations!

Santé mes amiEs!!