Posted on

Improvisation avec l'asperge!

J’ai la chance de pouvoir profiter d’une petite production d’asperges dans une des parcelles de terre que nous cultivons. Assez pour en manger 2 fois par jour pendant un mois et en offrir des petits bouquets cadeaux à la famille et aux amis, mais pas suffisamment pour en partager avec les partenaires de paniers bio. Noter que c’est un des objectifs de la ferme de faire la transition vers la permaculture et d’avoir des cultures de légumes vivaces pour ainsi laisser la nature faire un peu du travail à notre place… Mais bon, fermier ou pas, on devrait tous s’en inspirer.  De voir renaître et consommer avant tout le monde, sans effort et gratuitement, les légumes et fines herbes qu’on a plantés l’année d’avant, c’est vraiment spécial. Essayer, vous verrez!

IMG_4267

J’ai d’ailleurs eu le plaisir de lire ce mois-ci un super petit guide de Graham Burnett, traduit par mon accordéoniste préféré, Stéphane Groleau, et suggéré par mon amie Élise: La permaculture une brève introduction.  À lire pour quiconque respecte la terre, se soucie des gens et reconnaît que les ressources de la terre ne sont pas infinies.

Donc, tout le mois de mai, la mère nourricière nous a donné des asperges! Et de l’ortie, et de l’oseille, et de la ciboulette, et de la livèche… J’ai pu utiliser l’asperge réfrigérée pour soulager Saule de ses douleurs aux gencives, parce que dents bientôt il y aura, et surtout appliquer un des principes que je soutiens dans mes cours de cuisine; valoriser un aliment ou un ingrédient en le cuisinant de plusieurs façons, de manière à ne pas se rendre compte qu’il nous alimente trop souvent, ou plutôt, le temps qu’il faut!

C’est le printemps, le sujet est d’actualité, sympathique article de Catherine Lefebvre dans la Presse + d’hier sur les asperges, et mon cher fermer y est cité!

Bon, vous n’avez peut-être pas la chance d’avoir un chum maraîcher qui a semé il y a quelques années des asperges? Vous avez au moins un marché, pas trop loin de chez vous, qui offre des bottes d’asperges du Québec. Voici donc quelques idées pour vous aidez à improviser et les apprêter avec simplicité. Et s’il vous plaît, ne me demandez pas les recettes. C’est la beauté de la cuisine estivale. On cuisine avec ce qu’on récolte et ainsi tout s’agence de manière savoureuse:

Pizza maison à la ciboulette à l’ail et asperges

Une des choses que j’adore, c’est de partir avec Saule pou aller récolter le repas. Cette fois-ci on a fait une pizza avec notre butin. J’ai préparé une pâte maison, mais vous pourriez tout aussi bien déposer la garniture sur un bon pain au levain de votre choix. La garniture étant: plein de ciboulette à l’ail haché finement (quand je dis plein, c’est méga plein, tapisser littéralement la pâte),  huile d’olive de pression à froid, fleur de sel, origan, basilic, menthe, thym, asperges, feuilles d’ortie et poivre noir du moulin. Au moment de servir, hacher plein d’oseille et déposer sur la pizza tiède. L’acidité de l’oseille donnera un punch final à votre piz!

IMG_4299

Si l’envie vous prend de faire votre pâte à pizza maison, ce que j’espère parce que trop bon, voici comment je m’y prends:

Ingrédients:

  • 3 tasses de farine d’épeautre
  • 1 c. à thé de sel
  • 1/4 tasse d’huile d’olive de pression à froid
  • 1 tasse d’eau chaude (à la température du corps)
  • 1 sachet de levure à pain
  • 1 c. à table de sucre brut

Comment?

  1. Mélanger la farine et le sel. Puis verser l’huile.
  2. Dans l’eau chaude dissoudre le sucre et la levure.  Attendre 10 minutes jusqu’à ce qu’une mousse se forme sur l’eau.
  3. Verser l’eau et sa mousse dans la farine avec l’huile.
  4. Bien mélanger avec les mains et pétrir 2-3 minutes.
  5. Laisser gonfler environ 1 heure, en laissant la pâte dans un bol, enduit d’un peu d’huile.  Couvrir le bol d’une pellicule plastique et garder dans un endroit plus chaud que froid. En ce moment je fais lever ma pâte sous le soleil… Chic, mais vrai, tsé!
  6. Dégonfler et étendre sur une plaque recouverte d’un papier parchemin, pour avoir une grande pizza ou diviser en plusieurs petites boules pour des minis.
  7. Ensuite garnir d’ingrédients de saison!  Cuire au four  à 400°F 15 à 20 minutes.  Laisser tiédir. Servir.

IMG_4301

Pour des pizzas inusitées, souvenez-vous que tout ce qui pousse en même temps au champ, s’agence agréablement dans l’assiette! La nature est ben faite…

Santé!