Posted on

Marrant petit déjeuner d'amarante!

J’ai toujours aimé les petites graines…  Je me gave de chia depuis des années, j’aime aussi le quinoa et le kaniwa, mais c’est pendant ma grossesse que j’ai commencé à manger l’amarante (haute teneur en fer et en zinc, riche en protéines et plus). Bon, je broute sa feuille, sauvage ou cultivée, que je cueille au champ depuis longtemps, mais ce n’est que récemment que j’ai découvert sa graine :-). Étonnamment croquante, avec une douce saveur de noisette, légèrement amère, un peu comme le quinoa, elle a attiré mon attention le jour où j’ai lu qu’elle est la seule « mauvaise herbe » qui résiste à l’herbicide Roundup de Monsanto! YOU GO GIRL!! YES!

DSC_0228

On a donc tout avantage à intégrer cette graine, considérée comme miraculeuse par les Incas, à notre alimentation. J’ai essayé de la cuisiner en salé… Pas encore trouvé comment la « pimper » excepté en soupe/potage, à cause de son côté collant. Mais bon, ce sera l’objet d’un prochain billet…

Marrant petit déj super protéiné!

En attendant, je l’adore le matin au déjeuner l’amarante. Un peu comme un poridge (sans gluten).  J’en cuit 1 tasse (bien rincé, comme on le ferait pour du quinoa) dans 2 tasses d’eau, avec une pincée de sel. Sachez que l’amarante prend quand même 20-25 minutes de cuisson. Donc la cuire la veille, si pressé vous êtes le matin. Sinon, comme toute personne organisée ;-), en cuire un peu plus pour en avoir pour quelques déjeuners. Vous constaterez que l’amarante à tendance à « pogner en pain » une fois refroidit. Délayer alors dans un peu de lait végétal, au moment de servir, pour qu’elle retrouve sa texture onctueuse. Elle se mange chaude ou froide. Pis pour les « freaks » des protéines, notez que ma portion de 1/2 tasse d’amarante contient 14g de protéines… faque tsé ;-)!

IMG_3061DSC_0235

En garniture, GO CRAZY PEOPLE! Personnellement j’avais un granola maison de sarrasin, caroube, mesquite et cannelle, déshydraté. À vous de voir ce que vous avez en main pour donner du croquant, de la texture. Ensuite des fruits frais, séchés ou congelés. Ici des bleuets bio, cueillis cet été chez le voisin.   Saupoudrer d’épices style cardamome, cannelle, muscade ou aromatiser de vanille et pourquoi pas du cacao. Pour finir, une grosse lichée de sirop d’érable #tempsdessucres mais vous n’êtes pas obligé ;-).

Santé!