Posted on

Salade asiatique de petits navets et leurs feuilles

Je ne suis pas la seule à être heureuse de revoir le Marché Fermier cette année.  Y’a qu’à voir les sourires sur les lèvres des gens qui y passe, pour réaliser qu’un marché c’est le coeur d’un quartier.

Depuis deux semaines je me gave de petits navets blancs bio du marché.  Ils sont étonnamment sucrés et savoureux.  Je les mange crus une fois bien brossés.  Francis qui en cultive, m’a dit que je pouvais aussi manger les feuilles.  Ah bon ?

Dentelle comestible 

À voir la dentelle que les insectes ont tissée en grignotant les feuilles de mes navets,  je me suis dit que si c’était bon pour eux, c’était bon pour moi.  Et j’ai bien fait.  Pas bêtes les insectes !   Les feuilles de navet sont absolument délicieuses.  Leur saveur ressembles un peu à celle de la roquette.

Salade sans gaspi

Ce n’est pas parce qu’on ne mange pas une partie d’un aliment, qu’elle n’est pas comestible.  On jette trop souvent de l’énergie à la poubelle ou au compost par habitude ou par manque d’information.  Des exemples : les fanes de carottes, les feuilles de betterave, de radis, les pieds de brocoli, les coeurs de chou-fleur.  Pourtant, c’est une sensation assez extraordinaire que de se préparer à manger et de ne rien jeter !  C’est le cas quand on utilise tout d’un légume comme je le fais avec le navet (rabiole).

Ici les feuilles de navet (bio) hachées servent de verdure et les navets (bio) coupés, de garniture.  Ensuite on ajoute d’autres légumes de saison.  En ce moment je vous suggère le radis, sucré et piquant, qui se marie parfaitement avec le navet et le maïtake grillés.

Navet à l’asiatique

Pour donner une touche asiatique à vos navets (et leurs feuilles), faites une vinaigrette en mélangeant de l’huile de sésame, du jus de lime, de la sauce tamari. Le gomasio (mélange de graines de sésame grillé et sel de mer, passé au moulin à café pour faire une poudre de sésame salé) est aussi à incorporer à cette salade.

Tofu au tamari et sirop d’érable

Pour compléter cette salade et en faire un repas, griller des lanières de tofu ferme à la poêle et verser dessus, en fin de cuisson,  un mélange de sauce tamari et de sirop d’érable.  Un tofu sucré / salé, pas piqué des vers ;).

N’oubliez pas, quand vous récupérez votre panier bio, questionnez votre fermier sur tout ce qui est comestible dans ce que vous avez.  Vous ferez de belles découvertes gustatives  et moins de gaspillage alimentaire tout en rentabilisant vos achats !

Santé !